L’HISTOIRE DE LES BIÈRES

HISTORIQUE

Tout naît d’une grande passion pour la bière, de la volonté d’essayer et du désir de transformer un simple hobby en quelque chose de plus concret. Après deux années de formation théorique, de tentatives et d’essais, Rémy Charbonnier abandonne son poste d’ingénieur et se jette corps et âme dans la nouvelle aventure. En 2010, à Etroubles, dans un petit labo d’environ 250 m2, débute la production des Bières du Grand Saint Bernard. Dès le début, Stefano Collé délaisse sa profession de moniteur de ski et s’associe au travail de Rémy.

En juillet 2010, la vente des premières bières démarre avec Napea, Balance et Amy, qui, encore aujourd’hui, sont les fleurons de la brasserie.

À partir de 2011, c’est un épanouissement de nouveaux produits comme la GNP (une tripel au génépi), la Blou (notre roggen, style weiss de seigle), la Via Francigena(ordinary bitter) jusqu’à l’arrivée de la nouvelle née la Couche (ale à la courge produite pour la Noël 2014).

En 2017, grâce aux très bons résultats obtenus, la brasserie située à Etroubles commence à être insuffisante pour supporter les exigences et les quantités de production requises. Voici que Rémy et Stefano relancent leur projet initial et donnent vie à un développement et à un agrandissement importants. En effet, ils décident de se déplacer à Gignod, à quelques kilomètres à l’aval d’Etroubles, mais toujours fidèles à la Vallée du Grand-Saint-Bernard.

La structure choisie mesure plus de 4000 m2et abrite une installation productive très moderne, de plus de 35 hectolitres, une surface de vente et d’exposition ouverte au public de 300 m2, des bureaux, une salle de réunions et un vaste parking.

Ce nouveau pôle d’activité est, au surplus, en position stratégique et s’ouvre sur la route nationale qui conduit au col du Grand-Saint-Bernard reliant l’Italie à la Suisse.